Etats-Unis 2008 
Déplacements

 

 

 

 

 Voitures

>> Deux véhicules réservés par le site Autoeurope.fr

Les deux voitures fonctionnent avec une boîte automatique bien entendu : on s'y fait vite. Au début, on garde le réflexe de vouloir débrayer... on a vite l'air ridicule de vouloir appuyer sur une pédale qui n'existe pas. Une fois habitué, le retour aux boîtes manuelles est plus difficile : là, faut pas oublier d'appuyer sur cette 3ème pédale.

_ A San Francisco, une Chrysler Sébring cabriolet (toit en toile) louée au prix de 90,60$ pour 2 jours avec un plein d'essence inclu, prise sans GPS. Rendue à l'aéroport de Sacramento sans avoir eu besoin de remettre de l'essence.

_ A Las Vegas, une Jeep Liberty (Jeep Cherokee en France) louée 330,30$ pour 12j avec GPS nomade, rendue à l'aéroport de Los Angeles. Coffre pratique car vertical mais à la contenance pas extraordinaire (quasi plein pour nos bagages avec en plus une tente et 2 matelas mousses)


 Divers : code de la route, etc

>> Quelques infos pratiques :

_ carpool : à Los Angeles comme dans d'autres ville des Etats-Unis, on peut utiliser des voies réservées aux véhicules partagés (au moins 2 occupants) : les carpools. Elles sont facilement identifiables grâce à des marques au sol mais souvent sur la voie de gauche ce qui oblige à traverser plusieurs voies pour y aller et ensuite prendre la sortie. Tous les détails sur ce lien.

_ GPS : facilite grandement la vie pour trouver les hôtels en ville ou ne pas râter les bifurcations sur les périphériques (Los Angeles par exemple). Ou se rediriger quand il y a des travaux (cas pour nous à Las Vegas). D'autant que l'on a pas toujours la carte "qui va bien" (précise) pour tous les lieux visité. On a encore les inombrables "keep left", "turn on right" ou "recalculating"" dans les oreilles... Pour 11$/jour, on ne regrette pas de l'avoir pris mais peut-être il aurait été préférable d'en acheter un sur place (ce que l'on voulait faire au début du voyage), de la ramener en France puis payer la carte ou le revendre. Le GPS est moins utile dans les grands espaces américains mais il permet quand même de rassurer sur la direction prise. Il nous aurait été bien utile entre SF et Sacramento où nous nous sommes un peu égarés... "Normalement", si on souhaite placer le GPS sur le pare-brise, on ne peut le mettre que sur une zone précise : loi californienne pour GPS. Nous, on l'a mis sur la tableau de bord et il n'a (presque) pas bougé. Enfin, pour l'anecdote, nous avons même utilisé le GPS nomade en tant que piéton, embarqué dans une sacoche, pour trouver un resto dont on connaissait le nom et l'adresse !

_ péages : un seul rencontré, en approchant de Sacramento suite au passage d'un pont. On s'est bien entendu trompé de file en prenant celle la moins chargée : pas de chance, réservée camions d'où un petit sermont à la cabine de péage. Etre attentif ! Ce n'est pas toujours facile dans le trafic avec des panneaux que l'on ne connait et des explications en anglais. A noter aussi des voies payantes sur le périphérique de Los Angeles : apparemment des voies express parallèles aux voies classiques.

_ assurances : avant de partir aux Etats-Unis, renseignez vous si vous êtes suffisamment couverts en cas de pépin sur place (maladie, accident) et notamment si vous êtes assurés pour le conducteur et les passagers en cas d'accident responsable avec un véhicule loué. Demandez à votre assureur actuel votre couverture, vérifiez le contrat souscrit avec votre carte bancaire. Dans mon cas, mon assureur auto ne proposait pas de couverture "location auto" à l'étranger et ma carte bancaire (basique) était insuffisante. J'ai donc souscrit avant de partir une assurance complémentaire pour la durée du voyage (une trentaine d'euros) ce qui m'a évité aussi de souscrire la PAI (Personal Accident Insurance) du loueur. Nous avions seulement l'assurance CDW.

_ stations services : nous prenions du carburant regular unleaded. Dans les stations, nous avons toujours avancé la somme à la caisse avant d'aller mettre l'essence pour le montant prévu. En cas d'écart, l'appoint (ou le remboursement) est fait sans problème. Le système de pompe est parfois différent, la première (à Saint-Georges, Utah) comportait un système de verrou (un client nous a montré comment utiliser la pompe).

_ signalisation :

  • à un feu rouge, sauf indication contraire, vous pouvez tourner à droite. Pratique !
  • si vous voyez un panneau do not pass, ça ne veut pas dire ne pas passer... mais ne pas doubler !
_ comportement : les américains respectent les piétons : les voitures s'arrêteront lors de votre travsersée de la route et même parfois avant... Au volant, par rapport à La France : beaucoup moins de coups de klaxon ou de serrage dans les files pour grapiller une place. L'ambiance est plus sereine. Ne faites pas votre gaulois sauvage, bref changez votre comportement habituel.


Copyright © 2008 par www.adrouilleur.fr
Tous droits réservés