Etats-Unis 2008 
Jour après jour
Légende utilisée :
Texte : bulle explicative associée (info, anecdote...)
Texte : photo associée à droite de la page

 

 Jour 13 : Monument Valley -> Page et Lake Powell (Arizona)

  Consultation carte - Trajet estimé (hôtel) : 2h17 minutes pour 121 miles
  Mardi 30 septembre - Jour de 7h16 (heure MV) à 18h10 (heure Lake Powell). Attention : changement d'heure, -1h

>> Debout avant 7h00. Je vais voir le lever de soleil sur MV à partir du camping mais la vision n'a rien d'extraordinaire et ne vaut pas le coucher de soleil. Nous partons à destination du lac Powell et sur la route nous faisons notre pause déjeuner à Kayenta, au Mac Do du coin : à nouveau très déçu par l'enseigne. L'objectif est d'être au lac Powell pour 12h au plus tard car nous avons réservé un tour en bateau sur le lac. Petit loupé sur le décalage horaire entre MV et Page. Nous pensions qu'il fallait compter une heure d'avance pour Page par rapport à MV, d'où un départ de bonne heure, mais finalement nous avons une heure de plus en notre faveur (nous enlevons -1h sur nos montres) : du bonus donc mais j'enrage de n'avoir pas pris plus le temps ce matin à MV, notamment pour petit-déjeuner à l'hôtel Goulding's Lodge et surtout y visiter son petit musée sur John Wayne !!! Pfff, ces changements d'heure, pire qu'en France ! Toujours est-il que nous arrivons de bonne heure dans la région de Page et du lac Powell. Au moins, on a du temps devant nous cette fois-ci.

   Halte à HorseShoe Bend : un grand "P" est peint en blanc sur les rochers pour signaler la piste d'accès. Un panneau indicateur tout simple aurait été le bienvenu... C'est une nouvelle vue sur un méandre, cette fois-ci sur la Colorado river. Puis nous allons au barrage, le Glen Canyon Dam, où les contrôles de sécurité sont assez stricts : nous devons laisser nos sacs à dos à la voiture, nous devons passer sous des détecteurs de métaux comme à l'aéroport... On y trouve un visitor center, pouvons y voir les différentes étapes de la construction du barrage et des vitres permettent une vision sur le barrage.

   Nous empruntons tout près de Page une scenic road qui n'a rien d'extraordinaire, et nous rendons ensuite à la Wahweap Marina : il s'agit de trouver le bureau du Lake Powell Resort Tour, en fait c'est facile car situé au rez-de-chaussée de l'hôtel Lake Powell Resort bien repérable. La réservation a été faite par internet sur le site www.lakepowell.com : plusieurs circuits étaient possibles malheureusement aux dates et heures demandées nous n'avions plus qu'un choix : un circuit de 3h (Navajo Tapestry Tour) enchaînant le passage de 2 canyons, Antelope Canyon et Navajo Canyon ; le circuit d'1h30 (Antelope Canyon) n'était plus disponible. Une fois récupéré les billets, il s'agit maintenant de patienter jusqu'au départ (embarquement 12h30, départ 13h00)...

   Le tour commence par une approche du barrage puis c'est l'étroit Antelope Canyon : plus on avance et plus les parois sont proches, au point de boucher le passage devenu trop étroit !!! Impressionnant. Le bateau fait alors un demi-tour serré, il est à quelques cm des parois. Pire qu'un créneau. Une fois ressorti de ce goulot, le bateau prend la direction du Navajo Canyon, moins spectaculaire. La chaleur est étouffante, le ronronnement et le balancement du bateau favorisent... la sieste. Nous n'y échappons pas, nous somnolons un peu durant ces 3h, c'est un peu long mais reposant. Nouvelle occasion aussi pour discuter avec un couple d'américain. De retour vers 16h00, direction le Page Boy Motel. Pratique : pc en libre service à l'accueil et internet gratuit, j'en profite pour réserver un hôtel à Palm Spring et une balade en bateau pour aller voir les baleines à Los Angeles dans quelques jours. Repas dans un restaurant-grill à Page.


   

 

Les photos du jour

 Jour 14 : Page -> Upper et Lower Canyon -> Grand Canyon

  Consultation carte - Trajet estimé (hôtel) : 2h24 minutes pour 137.54 miles
  Mercredi 1er octobre - Jour de 6h22 à 18h11

>> Petit-déjeuner au motel, sur un espace pelouse au centre de l'hôtel. Au programme de la journée : les fabuleux Upper et Lower Canyon puis route vers le Grand Canyon. Upper, c'est le canyon où l'on voit passer un rayon de lumière entre les parois sculptées , drapées par l'eau. Lower, c'est son petit frère... Tous les 2 sont un prolongement d'Antelope Canyon que l'on a fait en bateau sur le lac Powell. Nous passons au parking de Upper prendre les billets et réserver pour une visite à l'heure magique, celle du rayon. On débute à 8h40 au Lower tout proche (on ne paye qu'une fois l'entrée du parking car on enchaîne les 2 canyons sur la journée, c'est toujours ça de gagné) : pas besoin de guide (en 2008), on visite en autonome. C'est vraiment très sympa : pas beaucoup de monde, on n'est pas vraiment gêné pour les photos. Il est très ludique à faire, très étroit (parfois juste la place d'une personne), des échelles. Les couleurs et la lumière sont très agréables à l'oeil. On a l'impression que des artistes ont travaillé cet endroit mais c'est encore une fois dame nature qui a oeuvré pour créer un chef d'oeuvre. On en ressort enchantés et re-direction l'Upper où il y a plus de monde...

   Après quelques minutes d'attente, nous voilà embarqués sur le plateau arrière d'un 4x4 pour parcourir les 3 miles menant à l'entrée du canyon. Notre petit groupe descend et entre dans ce Upper canyon ; première impression, il est bien plus large que Lower. Le guide est sympathique, il nous montre sur la voute une forme évoquant Monument Valley puis c'est l'heure du fameux rayon lumineux qui éclaire l'intérieur du canyon à une heure bien précise. En ce premier jour d'octobre, à 12h00/12h15, le rayon est moins spectaculaire qu'il peut l'être plus tôt dans l'année, la faute à un soleil plus bas dans le ciel ; mais il est là quand même, comme un invité tant attendu qui nous réjouit de son arrivée. La visite mène jusqu'à la fin du canyon où nous re-émergeons à l'air libre. Le guide nous rappelle qu'en 1997 une montée rapide des eaux (orage) avait provoqué la mort de 11 touristes dont 7 français... Pour la traversée dans l'autre sens et le retour au véhicule, le guide nous laisse libre et nous fixe une heure de départ. L'occasion de photographier à tout va : avec un peu de patience, et en arrivant à se faire oublier des autres guides des autres groupes, je prends quelques photos sans personnes dessus. Sans doute aussi n'est-ce pas la foule que l'on peut avoir à des périodes de l'année où le canyon est plus fréquenté. Retour au 4x4, remontée des 3 miles et retour derrière le volant de notre Jeep pour le trajet vers Grand Canyon. Au final, notre coup de coeur va au lower !

   La route vers le Grand Canyon est longue... Nous arrivons par la route 64 sur le versant sud (South Rim), versant le plus fréquenté . Passé l'entrée East Entrance, un premier arrêt s'impose à la tour de guet de Desert View Area : la Watchtower a été construite en 1932 et fait 21m de haut. Première vision sur le canyon et la Colorado River, nous sommes à plus de 2200m. La lumière est forte rendant le paysage un peu brouillé mais c'est quand même impressionnant à voir. Quelques chiffres pour se donner une idée du GC : 16km de largeur en moyenne, 1500m de profondeur et le Colorado qui le creuse sur 450km depuis 6 millions d'années... Ouah... Dans la tour on peut voir, outre la boutique, de magnifiques peintures murales indiennes. Sur la route menant à Grand canyon Village, la Desert View Drive longue d'une quarantaine de km, se succèdent les visions sur les rives du GC : elles disparaissent et réapparaissent au gré de la route ; des aires de stationnement permettent d'accéder à des points de vue pour le moins spectaculaires. Des arbres (pins) bordent la route : soudain, ralentissement. Un coyote (un vrai !) perturbe le trafic... En arrivant à GC Village, direction le camping Mather Campground où nous montons la tente avant de repartir voir le GC au coucher de soleil. Diner sans saveur particulière au Bright Angel Lodge Dining où il nous a fallu attendre avant d'avoir une table.





   

 

Les photos du jour

 Jour 15 : Grand Canyon -> Lake Havasu

  Consultation carte - Trajet estimé : 4h30 minutes pour 250 miles
  Jeudi 02 octobre - Jour de 6h25 à 18h10

>> Petit déjeuner au camping avec nos provisions puis pliage de tente. En partant du camping, un cerf est de sortie sur la route. Nous garons la voiture tout prêt du point de départ de la randonnée Bright Angel, au départ de la route panoramique Hermit Road qui est fermée pour cause de travaux. L'aller-retour au fond du canyon prend une journée entière, est difficile et déconseillé l'été par les rangers en raison de la chaleur. Nous nous contenterons d'une descente jusqu'au deuxième point d'arrêt (Three-Mile Resthouse et 9,6 km pour faire l'aller-retour). Deux petites portes naturelles se trouvent sur le début du parcours (point de départ situé à 2103m), la première avec des pétroglyphes indiens. Des mouflons tout proches sont aperçus à plusieurs occasions. Le chemin est large et très praticable, offrant de belles visions du canyon dont les zones d'ombre disparaissent peu à peu sous les assauts du soleil montant. Le premier arrêt, à Mile-and-a-half Resthouse, apparaît rapidement (40min) : on y trouve des toilettes et de l'eau potable. Des écureuils aussi, toujours opportunistes. Nous continuons vers notre destination atteinte après 45min supplémentaires de marche, le dénivelé est de -600m (??)depuis le point de départ. Pas de toilettes. A chaque stop, des randonneurs font comme nous : une pause. On aperçoit l'Indian Garden bien plus bas, sorte d'oasis où se trouve un camping. Nous entamons la remontée qui sollicite plus les mollets que la descente mais reste à la portée de tout marcheur occasionnel ; de l'ombre sur le sentier permet d'éviter de "cramer" sur la piste. Arrivé en haut vers midi, on entend les sifflets du train à vapeur quittant la gare de GC à destination de la petite ville de Williams : juste le temps de le voir s'éloigner. Quelques minutes pour se rafraîchir et nous prenons la route pour Lake Havasu en empruntant la célèbre route 66 : à part Williams et Selingman, c'est quasiment "mort" sur la route jusqu'à Kingman...Décevant et l'impression d'avoir perdu 1h pour le détour sur cette route historique parallèle à la route principale. Juste la satisfaction de pouvoir dire que l'on a fait un bout de la 66...

   En arrivant à Lake Havasu il fait très très chaud : 99°F (37°C) à 18h00. Peut-être plus mais le compteur de la voiture n'affiche que 2 chiffres ! On retrouve les t° de Las Vegas. Une des particularités de la ville est d'avoir un ancien pont de Londres démonté, vendu et remonté à Lake Havasu ! Nous passons la nuit au Quality Inn & Suites.

   
  Les photos du jour
 

 Jour 16 : Lake Havasu -> Joshua Tree -> Palm Springs

  Consultation carte - Trajet estimé : 5h12 minutes pour 238 miles
 Vendredi 03 octobre - Jour de 6h26 à 18h34 ?

>> Aujourd'hui, visite au parc de Joshua Tree. La route passe par vidal junction (Californie, situé dans le Sonoran Desert au croisement des routes 65 et 95 et proche de la séparation Californie/Arizona), où des policiers nous arrêtent, comme apparemment tous les véhicules de passage : on nous demande d'où on vient, notre destination et si on a suffisamment d'essence pour y arriver car on ne trouvera pas de station avant un bout de temps... Nous en profitons pour faire une pause. Quelques curiosité locales comme des coqs en déco sur un toit (mais qu'est-ce que ça fout là ?) ou des vieilleries ; de nombreux camions qui doivent passer un contrôle, d'où on suppose la présence de la police. C'est un coin curieux : pommé mais avec beaucoup de camions de passage, 2 bicoques aux décos bizarres avec des trucs anciens : vieux fourgons, etc.

   La route menant vers Joshua Tree s'offre de longues lignes droites : effectivement, mieux vaut ne pas y tomber en panne d'essence. Attention de ne pas s'endormir au volant... Nous arrivons au parc par l'entrée nord : arrêt au très agréable Oasis Visitor Center. On peut y voir de belles illustrations de la faune et de la flore du parc. Nous débutons notre visite de Joshua Tree par Mojave Desert (nord), visite agréable par un grand soleil et des t° fraîches (altitude : 2000m environ). Cette partie est originale avec ses arbres de Josué (Yuccas géants) et les points d'arrêts officiels sont bien pratiques pour pique-niquer ! Des balades courtes sont possibles via les sentiers. Après un crochet jusqu'à Keys View, nous descendons le parc vers sa partie sud, coté Colorado Desert : pas grand-chose à y voir sauf si on aime les déserts américains bien sûr... A noter quand même une halte à faire au Cholla Cactus Garden, endroit avec des... cactus, bien aménagé pour la promenade avec un chemin balisé de panneaux explicatifs. Curieux aussi les troncs creux de ces cactus, style bâtons de pluie. Un autre point de vue "pointe", selon un panneau, vers Salton Sea qui se trouve au-delà de la partie sud du parc : Salton Sea se trouve 70m sous le niveau de la mer.

   Nous repartons pour sortir du parc et atteignons la ville de Palm Springs ; direction son téléphérique Palm Springs Aerial Tramway qui permet de monter jusqu'à 2600m. Des éoliennes bordent la route. Ce téléphérique est surprenant : il tourne sur lui même ce qui permet à chacun de profiter de l'ensemble du paysage. Pratique. La montée est vertigineuse et prend moins de 15min. En haut, il fait froid : quel contraste avec les chaudes t° de ces derniers jours... Ici, l'hiver, on peut faire du ski de fond ou de la raquette à neige. Etonnant de pouvoir ainsi passer du désert à la montagne en si peu de temps ! Une terrasse permet d'avoir un point de vue sur la ville et sur le champ d'éoliennes (que l'on voit dans le film Rain Man). Des randonnées sont possibles au départ de la station mais pas assez de temps et pas équipé pour le faire ce soir. Dommage. On peut notamment monter au sommet du mont San Jacinto à 3300m, parcourt de 9km aller. Voir site du Mount San Jacinto State park. Redescente, direction le Motel 6 de Palm Spring à l'accueil sympathique et au prix doux (53.19 $) pour la ville. Diner au Blue Coyote Grill avec de bons plats mexicains après s'être promené dans le quartier. Beaucoup de restaurants et de banques sur cette zone (N Palm Canyon Drive).

   
  Les photos du jour
 
 Précédent | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Suivant